Lexique
Comprenez le marketing avec des explications claires

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X  Y Z

L’agence « in house » signifie qu’un annonceur emploie par synergie ses propres ressources pour apporter des prestations à certains clients. Il met ainsi ses compétences pour le compte d’autres entreprises.

L’intérêt de déployer une agence in house

Un annonceur dispose en général d’un réseau de sites internet, d’une équipe qualifiée et d’une expérience significative sur le web. Cet ensemble de compétences offre des économies d’échelles éloquentes, que l’entrepreneur peut optimiser de deux manières :

  • Le développement économique sur son métier (en multipliant de nouveaux sites ou en exerçant des acquisitions externes)
  • La diversification économique (en proposant des prestations à d’autres sociétés)

En outre, les missions « d’agence in house » peuvent apporter davantage d’innovation dans son métier principal. Par exemple, un savoir testé dans un secteur d’activité peut aussi apporter de la valeur sur son métier. Ce concept s’applique dans les deux sens ce qui parait intéressant pour son client. Autre intérêt de créer des agences « in house », la possibilité de changer ni plus ni moins de secteur d’activité. Ce procédé facilite le glissement de métier si l’annonceur constate une paupérisation de son marché.

Comment se présente une « agence in house » ?

L’entité qui opte pour ce choix peut s’y prendre de plusieurs manières. D’une part, elle peut employer ses équipes directement pour des prestations externes. D’autre part, elle peut créer une filiale pour des raisons financières. L’emploi d’une agence « in house » peut aussi prendre forme à partir d’une filiale pour son propre usage. Cette fonctionnalité permet de générer plus de souplesses notamment dans un contexte social plus tendu.

Quelles sont les limites de l’agence In house ?

Toutefois, cette stratégie éprouve quelques contraintes, surtout si l’annonceur se retrouve dans une situation de conflit d’intérêts. Pour le moment, les dénonciations de ce type de cas sont rares, mais rien ne garantit que les agences in house demeurent protéger. En effet, si un client vend des prestations de conseil en patrimoine alors que l’agence effectue des prestations financières, les métiers étant suffisamment proches peuvent être considérés comme un conflit d’intérêts.