Comment acquérir des clients avec le SEA

Ces trois lettres (SEA) influencent bien le monde du web. Le Search engine advertising se caractérise comme l’un des meilleurs leviers pour créer du trafic rapidement. Cette méthode se base sur la recherche d’une problématique. Seul bémol : il faut détenir un budget publicitaire.

Le SEA : un atout de taille pour l’acquisition client

Le choix du SEA dans votre entreprise va dynamiser de manière spectaculaire la récolte de prospects, quel que soit votre marché. En quelques semaines, vous pouvez avec un budget réduit, démarrer des tests et vendre vos produits. Comme le SEA se base sur les moteurs de recherches, nous pouvons imaginer que votre prospect demeure dans une situation d’attente par rapport à son problème. Concrètement, si vous menez des campagnes SEA vous allez vous focaliser sur une population qui cherche à résoudre un problème particulier à un moment précis. Quelle meilleure situation pour vendre vos produits ? Par exemple, la recherche d’un serrurier à Paris s’avère être le terme le plus coûteux du web. Pourquoi ? Parce que ce terme répond à un besoin urgent : celui de vous laisser rentrer à votre domicile. Si vous êtes serrurier, en vous positionnant sur ces requêtes vous pourrez récolter vos futurs clients. Désormais, les plateformes ADS (tel que Google, Bing et bien d’autres) mettent à disposition des outils toujours plus précis pour limiter son budget et atteindre vos cibles. Toutefois, si vous n’arrivez pas à transformer l’essai, vous risquez de vous mettre en difficulté. L’argent dépensé dans ce poste peut vite partir en fumée. Si par mégarde, les utilisateurs qui se rendent sur votre page de vente ne s’inscrivent pas ou procrastinent pour passer à l’action, c’est qu’il vous manque un détail pour parvenir à vos fins.  

Quelles erreurs faut-il éviter avant de lancer une campagne SEA ?

Les campagnes de recherches sont redoutables, mais pas sans risque. En général, le prix des mots-clés dépend de la concurrence du marché. Dans ce contexte, le gestionnaire de publicité porte une attention toute particulière pour maîtriser ses dépenses tout en garantissant un maximum d’inscriptions/achats. Or, la plupart se concentrent trop sur le CPC (coût par Clic) sans penser au retour sur investissement. En effet, il ne suffit pas d’emmener des visiteurs sur son site. Il faut aussi se montrer capable de transformer ce trafic.

Pour réussir cette stratégie, il existe d’autres indicateurs de performance qui se basent sur le retour sur investissement (le ROI). Par exemple, Le CPA (coût par inscription ou action) apporte une information plus précise sur la valeur réelle du lead. À partir de cette distinction, à vous serez mieux préparé pour évaluer votre rentabilité.

Enfin, la confusion entre référencement payant et gratuit semble être une erreur de langage. D’abord, il n’existe pas de référencement gratuit, puisque le SEO nécessite de moyens importants pour positionner un site dans la SERP. Néanmoins, il faut s’attarder à optimiser les pages de ventes pour qu’elles correspondent précisément aux mots-clés. Cet indice de confiance garantit un meilleur positionnement des annonces ainsi que le montant de la campagne.

Les sept étapes d’une campagne SEA réussie

Sans la définition d’un portrait-robot de votre client idéal, il semble difficile de positon des campagnes performantes. En effet, chaque typologie détient son propre langage et la diffusion d’annonce à une audience froide risque de vous coûter cher. Avant de se lancer, interrogez-vous sur ses besoins.

  • Que veut-il ?
  • Quels obstacles le freinent à agir ?
  • Qu’entend-il autour ?
  • Quels produits similaires a-t-il déjà essayés ?

Ce n’est pas tout. Votre objectif ne vise pas à faire venir des visiteurs sur votre site, mais à vendre vos produits. Pour ce faire, il convient de rédiger des crochets susceptibles d’attirer l’utilisateur des moteurs de recherche vers votre formulaire d’inscription. Ces actions vont permettre de définir des annonces cohérentes qui touchent les personnes les plus concernées.

  1. Identifiez ses avatars
  2. Concevoir les crochets (slogans adaptés) à partir d’un tableau
  3. Rédiger sa copie en fonction de chaque cible
  4. Repérer les besoins précis de vos avatars (recherche approfondie)
  5. Créer les annonces (textes, page de destination…)
  6. Compilez les résultats entre le tableau de crochet
  7. retargeting de la première boucle

La définition des mots-clés peut être aidée avec des outils de planifications. Google vous le propose dans sa plateforme ADS, mais d’autres services l’intègrent, comme Ranxplorer par exemple. À vous d’étudier les opportunités pour faire de votre campagne un succès.

Le cycle de notoriété et de transformation dans sa campagne SEA

Nous avons tous un budget limité et pourtant la notion de notoriété tient toute son importance. Avant de lancer une campagne de transformation, il est intéressant de tester la notoriété de sa marque. Personne n’achète quoi que ce soit à des inconnus, c’est pourquoi le niveau de connaissance d’une marque va faciliter la transformation. La console de Google permet à ce titre de lancer des campagnes de notoriété à moindres frais. Il suffit de positionner ses mots-clés sur des coûts d’affichages. Dans certains cas, ce modèle peut vous aider à trouver les bons angles afin de tester de prochaines campagnes. En effectuant une boucle entre la notoriété et la transformation, vous allez améliorer en permanence l’efficacité de vos campagnes. Inutile de multiplier les campagnes au hasard. La réduction du nombre de campagnes pour engager une amélioration permanente entre ces deux notions va aider les obtenir des résultats. Bien que le lancement de campagnes de notoriété trouve de nombreux détracteurs, elles peuvent apporter des données et du trafic pour engager une série de tests. Le retargeting fait le travail puisqu’il suffit de tester des audiences déjà réchauffées.

Monter en compétence ou déléguer ses campagnes SEA ?

Quelle que soit l’activité, les campagnes SEA peuvent fournir des clients de grande qualité. Il n’est pas rare que le lead d’une campagne AdWords apporte plusieurs centaines de milliers d’euros dans certains secteurs (notamment en BtoB). Tout l’enjeu consiste à définir un équilibre entre l’internalisation et la délégation de ses campagnes. En choisissant l’internalisation, les responsables savent qu’ils possèderont les compétences pour leur succès. Cependant, ils s’engagent à préparer des formations régulières pour leurs équipes. En outre, le recrutement d’un professionnel qui maîtrise les campagnes Search n’est pas si aisé à trouver.

Vous pouvez vous reposer sur du personnel qualifié avec la délégation tout en profitant de certaines fonctionnalités réservées aux grands comptes. Avec ce choix, vous vous dégagez du temps pour vous concentrer sur vos clients. Pour connaître le potentiel que peut apporter ce levier d’acquisition dans votre activité, il suffit de réaliser une simulation et vérifier les résultats.