Comment devenir expert en acquisition client

Devenir un professionnel de l’acquisition client ne veut pas nécessairement dire qu’il faut se barder de diplômes, mais plutôt mener une stratégie minutieuse pour acquérir les compétences strictement nécessaires.

Le responsable marketing : pierre angulaire de la croissance d’une entreprise

S’il y a bien un type de personnel qui joue un rôle majeur pour générer des leads et surtout pérenniser la société, ce sont bien les managers du marketing. Ils assurent la continuité et la croissance économique de n’importe quel centre d’affaires en réduisant les charges pour optimiser les marges. Cette capacité dépasse la plupart des savoir-faire, car même un produit magnifiquement conçu n’aboutit pas toujours par une réussite.

En d’autres termes, l’expert en acquisition client garantit les chances de succès en s’appuyant sur des compétences à la fois variées et exclusives qui ne s’apprennent ni à l’université ni sur une trame unique (traduit par la fameuse recette miracle).

Pour rappel, un professionnel du marketing numérique pratique un ensemble de processus pour trouver un angle et une stratégie d’acquisition propre à son marché et à sa mission. On ne peut développer son affaire en appliquant les mêmes méthodes des autres, c’est pourquoi il apparait fondamental de se baser sur une stratégie, au lieu de s’accrocher à une technique.

En outre, rien ne peut vous mandater comme expert en marketing numérique sans apporter d’exemple et de résultat concrets. Par conséquent, il appartient à chaque professionnel d’exercer en permanence des tests et de construire un plan de compétences sous la forme d’un « T ».

Pourquoi bâtir un plan d’apprentissage sous la forme d’un « T » ?

Ce modèle permet de hiérarchiser le spectre de compétences approprié avec des zones de perfectionnement. Chaque individu trouve la discipline en fonction de ses caractéristiques, mais aussi de son historique. Brian Balfour, développe ce concept pour organiser un socle de compétence conforme sans risquer de s’éparpiller, car le marketing numérique évolue rapidement, et son champ d’application s’élargit sans cesse. Comment dans ces conditions, bâtir un chemin congruent pour apporter la meilleure valeur à son client ou son employeur ?tableau competences marketing numerique forme t

Tableau de compétence sous forme de T

  • Connaissances de base

Ces éléments n’abordent pas des sujets immédiats au marketing, mais servent de fondements pour renforcer ses aptitudes.

  • Compétences minimales

Il s’agit des attributs propres au métier du marketing numérique au quotidien, notamment des outils, quoique cela évolue régulièrement. Concrètement, les compétences minimales demandent une mise à jour régulière.

  • Zone d’expertise

Cette partie fait l’objet d’un choix personnel. En ce qui me concerne, mon parcours en référencement naturel dans le domaine de la finance a poussé ma zone d’expertise vers le « Search » (ensemble de compétences basées sur les moteurs de recherche qui implique l’emploi du référencement naturel, mais aussi des campagnes de publicité). Mon feeling me porte toujours sur les campagnes, ce qui fait un complément intéressant qui répond non seulement à la demande de la clientèle, mais aussi il suit l’évolution de cette pratique (Google Discovery en est une preuve).

Toutefois, en fonction des besoins certaines compétences prennent plus de place que d’autres (saisonnalité) comme les problèmes juridiques qui accroissent la demande d’analyse à ce sujet. Ce système vous démarque de l’ensemble de la population en apportant un service précis.

Comment trouver son spectre de compétences à approfondir ?

Il existe plusieurs situations qui peuvent faire évoluer ce choix. La première consiste à bien se connaître pour imaginer comment les journées se passent dans le meilleur des mondes, alors que l’autre dépend de l’émergence de nouvelles pratiques.

À cela, certaines disciplines évoluent très rapidement, ce qui est le cas pour le « Search » qui tend à devenir une discipline sous-jacente du marketing de contenu.

Dans d’autres cas, la spécialisation peut vite devenir scabreuse comme l’expert « Google + » (abandonnée par Google).

Ensuite pour se faire connaître, il faut tenir compte de l’apparition de nouveaux supports, car ce n’est pas toujours d’une nouvelle compétence qui fera la différence, mais de l’angle pour se faire connaître. Par exemple, le développement de tik tok ouvrit de nouvelles perspectives pour les professionnels du marketing, car la plateforme manquait de contenus à cet égard.

Comment se former en marketing numérique ?

La meilleure façon pour démontrer ses compétences s’oriente sur l’application. Bien que les cours soient le support de votre réussite, la mise en application associée à des résultats mesurables fait toute la différence. Par exemple, j’ai réalisé du bénévolat, aider des amis dans leur démarche de croissance, et entrer par la suite dans une entreprise dans un des secteurs les plus concurrentiels du web (la finance).

Lire régulièrement

La lecture participe à suivre l’expérience de personnes réputées inaccessibles. Cela reste un bon moyen pour rester à la page et cette pratique permet de se concentrer et d’affiner son habiliter à écrire. Un plan de lecture fut le démarrage de ma montée de compétence avec plus de cinquante ouvrages étudiés sur une année. Un article présente à ce titre, douze livres de marketing incontournables.

Se rapprocher des autres

Le danger au cours d’une démarche de montée de compétence serait de rester seul. C’est l’un des pires scénarii, car cela entraîne de mauvaises habitudes. Pour ce faire, une association comme 60 000 rebonds accueille des adhérents prêts à aider des entrepreneurs en difficulté. Un bon moyen pour mettre en pratique son apprentissage. Autre piste : proposer des interviews ou des articles échangés (plus de liens et plus de contacts).

Apprendre la programmation

Cette compétence fait toute la différence dans une entreprise technologique, surtout lorsque la plupart des entreprises rencontrent des contraintes d’ingénierie. Concrètement, vous pouvez épauler certaines sociétés parce que vous savez vous en sortir sur des petits problèmes de maintenance ou d’application.

Des organismes comme « code academy » ou même Pierre Giraud apportent des explications claires pour se former rapidement en langage informatique (le développement informatique s’apprend comme une langue). Le but étant de comprendre les langages tels que :

Se perfectionner en marketing numérique

Finalement, d’autres disciplines sont à développer, c’est pourquoi Mission Croissance propose des modules pour vous aider à accroitre vos connaissances sur neuf thématiques distinctes.

  • Stratégies marketing numériques
  • Marketing de contenu
  • Stratégies des médias sociaux
  • Élaborer un plan publicitaire
  • Marketing de recherche
  • Marketing par courriel
  • Analyse statistique
  • Optimisation des conversions
  • Efficacité et management

Avec l’ensemble de ces matières, vous serez capable de lancer des projets de marketing en ligne afin de démontrer vos compétences, mais aussi d’apporter des résultats concrets qui garantiront votre confiance en soi.

Inscrivez-vous à la manufacture de Mission Croissance et profitez immédiatement et gratuitement des contenus exclusifs.

Article rédigé par :

Charles Van den driessche
Charles Van den driessche équipe de rédaction
Passionné dans tous les domaines qui concernent le marketing (SEO, SEA, SMO) et la relation client, je me suis forgé une expérience solide dans les lancements de projets marketing d’envergures. Red-Bull, Butagaz, ou encore GMS sont quelques-unes des marques sur lesquelles j’ai travaillé. Ainsi, j’ai participé au déploiement d’enseignes sur le plan national qui ont marqué leur marché respectif.