Dans le langage du merchandising, le terme facing représente la visibilité d’une marque ou d’une référence par rapport au linéaire disponible. En général, la grande distribution emploie le facing pour évaluer la représentation de ses références en fonction des revenus qu’elles génèrent. 

En d’autres termes, un facing correctement appliqué influence sur la rentabilité du mètre linéaire investie.

Comment le marketing évalue-t-il le facing en point de vente ?

Trouver la place adéquate d’une marque ou d’une référence dans le retail nécessite une expertise toute particulière. Pour formater cette place, le service marketing de la grande distribution prend pour habitude de calculer le facing en fonction de la disposition du volume d’un produit (une face). Concrètement, le facing désigne le nombre de produits identiques faisant directement face au consommateur sur un ou plusieurs niveaux d’un linéaire.

Pour comprendre en quoi l’implémentation d’un rayon dans un magasin, il faut savoir que les gestionnaires appliquent des règles d’organisation en fonction du produit, mais aussi de la marque. En fonction de la demande, les décideurs ajustent le facing des produits pour améliorer la visibilité, mais aussi la disponibilité.

En outre, le service merchandising des enseignes étudie de près cet aspect, car il impacte directement sur la rentabilité des points de vente. Concrètement, le calcul des investissements d’un réseau de magasin dépend de sa surface. Plus le chiffre d’affaires est élevé par rapport à la surface et plus le magasin bonifie en valeur.

À l’échelle d’un rayon, le responsable attribue une quantité de vue de produit (le facing) sur l’allée. En l’espèce, il suit le plan merchandising pour positionner ses gammes de produits. Concrètement, le mètre linéaire influence la surface de rayonnage d’un secteur à un autre, puis d’une gamme de produits à une autre. En quelques sortes, le facing finalise un ensemble de procédures destiné à donner de la congruence aux surfaces de vente.

Une stratégie marketing axée sur le facing pour les industrielles

Du côté du fournisseur, le facing s’avère être une guerre que mène le service commercial de plein front. Les places sont chères, et se négocient à prix d’or chez les distributeurs. Pour devenir référencé, il faut acheter de la surface de vente et par conséquent, du facing.

Habituellement, plus une marque prend des facings et plus les ventes décollent, car le consommateur cherche un produit et désire qu’il soit visible. Toutefois, cette règle trouve ses limites en fonction de la notoriété du produit ou de l’offre commerciale.

Étude de cas pour le calcul le facing en grande surface ?

Pour connaître le niveau de présence d’une gamme, il suffit de diviser le nombre de facings disponible par rapport au nombre de produits disposé dans le rayon (ou dans « l’assortiment produit »). Dans une dimension supérieure, la valeur référente du facing prendra le mètre linéaire. Une des recettes pour améliorer sa visibilité en rayon vise à investir dans le packaging, car celui-ci peut faire évoluer sensiblement le facing (en modifiant les conditionnements).

Nombre de facings disponible

100

Nombre de facings détenu par la marque

10

Taux de facing obtenu =

10 %

 

facing

Exemple d’implantation d’un rayon

plan merchandising et facing

 

 

Des objectifs importants pour les chefs de secteur calcul du facing en fonction du metre linaire merchandising

Le maintien des objectifs dépend de deux facteurs :

  • La DN (soir le niveau de référencement)
  • Le Facing

Cette notion introduit en général des primes sur objectif afin que l’industrielle puisse préserver un niveau de vente élevé.

Enfin, il faut tenir compte de la part de marché (PDM) pour coroborer la Part de linéaire (PDL), e qui constitue le principal argument devant un chef de rayon pour ajuster les faces des produits en vente. 

représentation d'un plan de marchéage en GMS/GSA

Explication par cette vidéo : 

Du coté du distributeur le facing joue un rôle important pour la gestion des stocks et la prise de commande. Un chaland bien étudier évite les ruptures et optimise les flux de livraison (A pour B ). 

Nous sommes toujours là pour vous aider!

Contactez-nous