Pourquoi le marketing relationnel facilite votre croissance

Le marketing relationnel fait l’objet de beaucoup de confusions, car la plupart des professionnels l’assimilent au marketing par courriel. Toutefois, la relation client s’apparente à des actions centrées sur le client.

Le marketing relationnel privilégie une relation active du client

Le développement de process orientés client consiste à entrer en contact avec une audience pour l’accompagner tout au long d’un processus de vente. Pour concrétiser la transformation, l’entreprise investit massivement sur la qualité de l’expérience client. Pour ce faire, la méthode va réchauffer progressivement la relation entre un prospect froid et un client chaud. Cette notion s'intègre parfaitement dans votre stratégie commerciale

 6 types de crocher identifier

Si cette stratégie gagne du terrain, c’est parce qu’internet influence l’acheteur. À votre avis, quel objet fait partie de votre quotidien qui permet d’acheter n’importe quoi et n’importe où ? En effet, votre smartphone maintient une relation permanente avec des marques par le biais des plateformes sociales par exemple.

Avec des contenus de qualité, la marque créer son propre média pour apporter un conseil et prouver son expertise. La force du marketing relationnel se base sur l’individualité du client et non la masse. On ne parle plus du produit, car il n’est que la solution du besoin. En quelques sortes, la véritable raison d’être de la relation s’établit sur des valeurs communes.

Maintenir et valoriser des relations d’affaires entre un fournisseur et un client

Ce modèle se conçoit à partir d’une excellente connaissance du client idéal. En l’espèce, son principe repose sur l’établissement d’une relation de confiance. Concrètement, le discours ne peut plus se contenter d’une seule trajectoire, mais bien de créer des interactions avec le client (qui devient une audience).

Si les revendeurs de CRM vivent une certaine embellis c’est bien, pour aider leurs clients à traiter la donnée dans une démarche de gestion de la relation client (GRC). En général, lorsqu’une entité cherche à orienter son discours vers le client, il doit analyser ses cibles, et multiplier les moments de discussion (chat, évènements…) avec ses prospects en vue d’accroître ses ventes.

Marketing relationnel ou marketing transactionnel : comment faire la différence ?

L’emploi de ces deux termes ne signifie pas la même chose. D’un côté, le marketing transactionnel tend à effectuer une vente (une transaction) le plus rapidement possible. Ce modèle appartient aux agences commerciales qui achètent des contacts pour les transformer en clients.

Sa rentabilité dépend du prix d’achat du contact et du laps de temps entre la première interaction et la vente finale. A contrario, le marketing relationnel vise à assurer une relation permanente avec le client. Pour faire de la relation client un succès, il faut se concentrer sur la valeur du client en échange de son attention pour lui apporter une expérience exceptionnelle (résoudre son problème). Comment une marque peut-elle se rendre plus utile ? En investissant sur son client massivement.

Ne serait-il pas préférable de travailler en profondeur pour mieux satisfaire son client ?

Marketing relationnel

Marketing transactionnel

Création d’un contenu pour satisfaire son audience

Proposition d’une offre de valeur exclusive

Ciblage méticuleux dans ses campagnes marketing (retargetting)

Usage du mass media pour fournir un produit

Stratégie portée sur la durée

Stratégie portée sur la rapidité

 

Comment caractériser une mission marketing pour devenir une entité orientée client ?  

Bien que chaque cas soit différent, au cours d’un accompagnement marketing, il convient de s’intéresser au rapport entre le potentiel de valeur (ce que l’on vend) et les cibles les plus accessibles. Une fois, la définition des clients idéaux, des nouveaux contenus pourront être rédigés. À ce stade, un plan d’action est défini pour valider des objectifs cohérents. À cela, faire entrer ses clients dans son entreprise participe à cet échange. C’est pour cette raison qu’un client peut aider à élaborer de nouveaux produits ou encore à échanger avec des collaborateurs pour définir des offres qui lui conviennent.